Historique

Organisme à but non lucratif constitué en 1982 sous le nom de Groupe Action Groulx.

De ses débuts à 1986, les premières actions furent de rassembler des groupes afin de résoudre la problématique du chômage et de mettre sur pied différents projets dans le but d'aider les chômeurs. Ces projets portaient les noms de "Centre d'animation des chômeurs", "Consultation jeunesse", "Regain de vie" et la halte-garderie "La Bricole".

À partir de 1986, l'organisme s'est impliqué dans les programmes de réintégration et d'intégration professionnelle. Le but était de donner l'accessibilité au marché du travail par la formation axée sur les besoins des employeurs de la région. Les derniers projets d'amélioration de l'employabilité furent approuvés par le C.E.I et Développement des Ressources humaines Canada.

Depuis 1997, suite au transfert des fonds du fédéral au provincial, La Porte de l'Emploi est subventionnée par Emploi-Québec. La corporation supervise alors un projet dans le cadre du programme "Service d'aide à la clientèle". En 2002, vient s'ajouter le programme "Femmes et métiers gagnants".

En 2003, la dénomination sociale a été modifiée pour La Porte de l'Emploi Thérèse-de-Blainville, afin que le nom représente davantage la mission.

Un second bureau de la Porte de l’Emploi ouvre en 2005. Il est situé au 238, rue Hémond à Saint-Eustache.

Pour en savoir plus sur
La Porte de l'Emploi